à propos

 

Dans ce blog, François HOCHEPIED nous propose une promenade bucolique dans le monde du sport.

 

Agrégé d'éducation physique et sportive et Docteur en Sciences de l'éducation, ses recherches portent depuis des années sur l’histoire du sport, de l‘éducation physique et des pratiques corporelles. Il publie des articles et des ouvrages sur ces questions.

 

 

François HOCHEPIED

Sport-business : aucun podium ne vaudra jamais la santé d'un enfant !

Même si Larry Nassar, ex médecin de l'équipe américaine de gymnastique sportive, passe le reste de son existence dans une geôle, rien, absolument rien ne pourra jamais cicatriser les blessures de toutes ces innocentes victimes. Elles devront supporter ad vitam aeternam, avec plus ou moins de douleurs, les conséquences de ces atrocités. Bien sûr, comme toujours, la loi du silence et l'hypocrisie viscérale des systèmes de production de la performance sportive bafouilleront l'habituelle contorsion verbale du : "Mon Dieu, nous ne savions pas !!" N'oublions jamais, non plus, que si ce détraqué mental pouvait accaparer des proies, c'est que le système carcéral des camps d'entrainements gymniques,

#JesuisTonyChapron

Dimanche 14 janvier 2018 en soirée, grâce à l'aide de la vidéo, la "planète football" a pu se payer une "belle tranche de rigolade" en voyant l'arbitre officiel de la rencontre de Ligue1Conforama (FC Nantes - Paris SG 0-1) faire valser, "d'un joli" coup de pied par derrière, un joueur brésilien du FC Nantes (le dénommé Diego Carlos), le soupçonnant, à tort, de l'avoir volontairement poussé lors de sa course effrénée vers un nouveau point "chaud" de la rencontre. Certes, l'incident planétaire aurait pu être évité avec un artiste Ronaldinhesque mais là, pas de chance, ce n'est pas un spécialiste de la samba qui s'est lamentablement pris les pieds dans la foulée de Monsieur Chapron. Rassurez

Rugby : des coulisses aux terrains...la même gadoue !!

Les derniers rebondissements de "l'affaire NOVES" (voir le numéro 110 du blog) et la conclusion d'un partenariat hautement sensible qui permet au groupe de Monsieur Mohed ALTRAD, Président d'un club de Top 14 (Montpellier-Hérault-Rugby) de coller son nom sur le maillot de l'équipe de France contre, entre autres, l'avis du comité d'éthique fédéral montrent l'état de délabrement avancé des instances politico-sportives du microcosme rugbystique actuel. Mais croire que seules les coulisses ressemblent aux écuries d'Augias serait une vision naïve et/ou mercantile de la réalité ; l'herbe verte devient semaines après semaines, et pas seulement dans la vitrine du TOP 14, bien au contraire, une salle

Fractures ouvertes en série dans le rugby français : La-Porte était pourtant bien visible !

Numéro 1, toutes catégories confondues, depuis de longs mois pour la production de "boues" politico-médiatico-sportives, le rugby français poursuit sur la même dynamique en ce début d'année 2018. Masquant, à intervalles très réguliers, la sombre Histoire plus que séculaire de ce jeu en France, où les coups-bas de l'entre-soi fédéral n'ont strictement rien à envier aux coups-bas sur l'herbe verte, la sirupeuse litanie des appels aux Valeurs, pourtant introuvables, retrouve de la vigueur avec les turpitudes de l'affaire NOVES. Loin de nous, bien sûr, de remettre le moins du monde en question le talent, la personnalité et, surtout, le palmarès de Monsieur Guy NOVES mais, dans cette affaire, qui

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Follow Us
  • Twitter Basic Square
  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Basic Square

Publique / / © 2016 Créé par  Super-Sub.fr