M. VALLS (FC Barcelone) mis en danger par BOB (Real Madrid) à la primaire du PS.




En cette fin de semaine, les milliards d'euros volent (ou sont volés ? C'est une question de points de vue !) dans le microcosme politico-footballistique.

Le spécialiste international du poil et ex-égérie du parti socialiste français, Jérome CAHUZAC, vient de "prendre" (jeudi 8 décembre 2016) 3 ans de prison ferme et cinq ans d’inéligibilité pour fraude fiscale, blanchiment de fraude fiscale et omission de déclaration de son patrimoine*, sans que, bien sûr, son ex-camarade de parti, capitaine de pédalo et ennemi de la finance en son temps, n'y soit pour quelque chose. (Merci quand même Médiapart).


C'est un premier jugement qui, hasards et/ou coïncidences, a lieu la semaine où commencent à tomber chaque jour les noms des spécialistes internationaux de la balle aux pieds qui ont, d'après les sources, dribblé les règles du FISC avec talent et que publie, depuis vendredi 2 décembre 2016, le réseau de médias européens de l'European Investigative Collaboration (E.I.C. - Voir l'article n°65 du blog sur les Football Leaks).


Dans ce gavage (c'est malheureusement de saison) de milliards impunément détournés des poches des états pourtant déjà bien exsangues, voilà qu'apparait dans le paysage un nouveau Saint...un dénommé BOB, pas Morane pour les anciens, mais du nom de la S.A.R.L. "Best Of Benzema".

"Voilà t'y pas" que depuis avant-hier (mercredi 7 décembre 2016) "l'ami Karim" apparait comme un extra-terrestre aux yeux du microcosme tout simplement parce qu'il paye ses impôts en France.

C'est à celui et/ou à celle dans le monde politico-médiatique qui est prêt (te) à se prosterner parce que l'ancien "pestiféré" du football français fait ce que des millions de citoyens français accomplissent chaque année : "BOB, c'est celui qui ne triche pas" titre le quotidien L'Equipe sur 312 cm2 de surface (beaucoup plus d'ailleurs que pour identifier des médaillés olympiques déchus après les contrôles antidopage à posteriori).

C'est peut-être un peu pour se racheter à bon compte des procès parfois outranciers orchestrés à l'encontre de ce jeune garçon, qui, il faut bien le reconnaitre, n'a pas fait non plus beaucoup d'efforts pour lisser son image médiatique.


Alors dans ce contexte de primaire d'une partie de la gauche (la plus mal-à-droite, aussi !), je vois un client de talent pour la victoire finale dans cette profusion quotidienne indécente de gauchisme logorrhéique : BOB.

C'est un "p'tit jeune" de banlieue selon l'expression consacrée.

Né d'une famille issue de l'immigration maghrébine et à la scolarité chaotique.

Qui a créé une entreprise française familiale, domiciliée à Lyon, au chiffre d'affaire assez impressionnant.

Qui détient 90 % du capital (Son père et sa mère 10%.)

Qui rémunère cinq personnes dont son frère.

Qui emploie un salarié (le sulfureux Karim Zenati).

Qui s'inspire de l'ex-icône DSK dans sa philosophie romantique.

Et...en plus qui paye des impôts à l'état français, alors qu'il a tous les tuyaux pour les planquer, comme les autres, aux Iles Vierges.


Qui peut dire mieux dans l'équipe pléthorique des prétendants mal-à-droite de cette primaire ? Voter BOB !


* Jérome Cahuzac a, bien sûr, fait appel et ce dernier étant suspensif, il est libre ; en effet, le tribunal n’a pas, à tort et/ou à raison, demandé de mandat de dépôt à l’audience.



Featured Posts
Recent Posts
Archive
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Publique / / © 2016 Créé par  Super-Sub.fr