Le Jacky Lorenzetti Rugby Business Club (JLRBC) crache sur l'écusson !!


Il ne restait plus que quelques naïfs et fieffés menteurs pour continuer de propager un discours généreux sur les valeurs du rugby dans un environnement où la seule clef de compréhension est le business et la rentabilité.

Il est possible de vivement le regretter, c'est d'ailleurs mon cas, mais c'est ainsi et sus aux tartufes et autruches qui refusent d'ouvrir les yeux.


En revanche, la récente annonce du rachat du Stade Français par le Racing92, déguisé en fusion grâce à cette langue de bois édulcorée parfaitement maitrisée par les élites du business, marque aussi le début de la fin du rugby de club français.

Il est, bien sûr, évident que Paris n'a absolument pas les moyens d'entretenir une centaine de salaires de joueurs "chargés à la française" dans deux clubs dont les actionnaires majoritaires sont pourtant des fortunes conséquentes.

Le public est, en effet, très clairsemé car la capitale offre beaucoup d'autres loisirs et qu'il n'est guère attiré, non plus, par des rencontres du Top 14 souvent insipides en raison de son organisation même (mi-championnat - mi phases finales), de l'absence récurrente d'internationaux pour les besoins de l'équipe de France, de la réalité du spectacle proposé par les entraineurs et de l'aseptisation des jeux où les modèles d'attaque(s)-défense(s) sont devenus quasiment identiques quel que soit le club et/ou la région.


Mais faire ce constat lucide est une chose, fusionner deux entités aussi chargées d'Histoire est une autre ; tant de Vie, tant de sueurs, tant d'émotions, tant de combats à des niveaux différents de la hiérarchie depuis plus d'un siècle balayés d'un revers de la main dans une froide conférence de presse sur l'autel de la sinistre logique économique donnent envie de vomir.

Il ne fallait pourtant pas être Docteur en Sciences économiques et/ou diplômés de Grandes Ecoles de commerce pour percevoir dès l'avènement de ce professionnalisme dans le rugby que le modèle économique était bancal et que des cadavres allaient bientôt surgir.


Il n'en demeure pas moins vrai que nous touchons dans ce cas de figure présent à une dimension sacrée ; que si ces clubs doivent mourir, qu'ils meurent tous au combat, les armes à la main, dans l'esprit identitaire de ce jeu comme 15 valeureux irlandais dans la bruine de feu Lansdowne Road un samedi soir de janvier ; qu'ils meurent mais qu'ils jouent à leur niveau avec leur écusson et leurs couleurs : qui se souvient encore du passé glorieux de Quillan, La Voulte, Lourdes, Béziers, Nice, Agen, Dax, Mont-de-Marsan, j'en passe (avec honte) et des meilleurs ? Quelques spécialistes de l'Histoire de ce jeu assurément mais je ne suis pas persuadé que des fusions sur l'autel de la rentabilité et du business s'avaleraient facilement dans ces contrées où la balle ovale a des racines : les Basques (Bayonne - Biarritz) ont résisté, les Landais (Mont-de-Marsan - Dax ) le feront.


Si le business du rugby doit exister et qu'il trouve son public, ce qui est loin d'être une évidence à Paris (un stade vide plus un stade vide ça ne fera jamais un stade plein), allons donc jusqu'au bout de cette funeste logique : sus à la fusion et à la perte d'identité ; que Jacky et Thomas (non pas Michel, désolé) créent leur nouvelle structure (Le Jacky et Thomas Rugby Club), affrontent chaque semaine l'AS Michelin et/ou le Racing Club Boudjellal et se "démerdent" pour organiser leurs compétitions en se protégeant, bien sûr, mutuellement des affres de la descente "sportive" toujours cruelle pour le monde de l'Argent roi.


La France du rugby est en train de devenir ce que le cosmopolitisme construit avec avidité sur toutes les spécificités de cette Nation en déliquescence : un simple espace géographique sans Culture, sans Histoire, sans Tradition, sans Langue, livré aux seuls appétits de l'Argent roi !


Vivre dans l'oubli d'un passé glorieux et dans des divisions inférieures pour économiquement faibles mais tout en gardant son Honneur ou s'illusionner d'exister par le seul mérite des caprices d'un mécène ?







Featured Posts
Recent Posts
Archive
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Publique / / © 2016 Créé par  Super-Sub.fr