Béni soit Vladimir, le cache-sexe du dopage international !


En excluant, pour quatre ans, la Russie des Jeux olympiques, de la Coupe du monde 2022 de football au Qatar et en lui interdisant également d'organiser des compétitions planétaires (JO et championnats du monde), l'Agence Mondiale Antidopage (AMA) porte un sérieux coup d'arrêt à la diplomatie sportive russe.

Cette décision, qui s'est peaufinée au fur et à mesure de l'année 2018, n'est pas encore définitive puisqu'elle laisse la possibilité à la Russie de la contester et de la porter devant le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) dans un délai de 21 jours, soit par le biais de l'agence nationale antidopage Rusada ou du Comité Olympique Russe (ROC) voire de toute fédération internationale qui serait concernée ; le TAS devrait statuer définitivement sur ce cas au cours du premier semestre 2020. Ce n'est pas une bonne nouvelle pour Moscou et plus largement pour la Russie puisque Vladimir Poutine, depuis son arrivée au pouvoir, avait fait du sport, comme tous ses illustres prédécesseurs de l'Ex-Union soviétique, une véritable vitrine pour se pâmer sur la scène internationale.


Si l'ancien étudiant en éducation physique et sportive de l'UER EPS Lille (1976-1980), qui recevait dans ces années de conquête du pouvoir national par l'Union de la gauche "socialo-communiste" une propagande, en bonne et due forme, sur les modèles d'excellences scolaires et sportives que représentaient, parait-il, l'Union soviétique et ses satellites, ne versera aucune larme sur le sort réservé à cette nation, force est néanmoins de rester abasourdi par une telle décision collective et unilatérale.


La chute du Mur et les nombreux procès ont permis de ne plus avoir aucun doute sur la réalité du dopage structurel d'État à "l'EST" et, malheureusement, des drames humains concomitants mais ne regarder que vers Moscou, tant pour aujourd'hui que depuis la naissance des sports modernes est une véritable farce....Quid du dopage structurel d'État, ou délégué à des officines privées, de la Chine, des États-Unis, de la Grande-Bretagne et de toutes les nations d'envergure sur la scène internationale du sport-business....À part un hypothétique Luxembourg-Lichtenstein "propre" en finale olympique de volley-ball...et encore, je crains le pire ! En tout cas, merci beaucoup, mon cher Vladimir, de nous offrir un vrai coupable idéal pour les fêtes de Noël...et vivent le demi-fond français, le cyclisme britannique et le rugby sud-africain pour juste refaire un récent petit tour anecdotique à "l'OUEST" où il n'y a rien de nouveau, bien sûr, à part une remarque, comme disait Erich Maria....!!!













Featured Posts
Recent Posts
Archive
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Publique / / © 2016 Créé par  Super-Sub.fr