L'Écologie planétaire mérite beaucoup mieux que des anathèmes de tribune politicienne locale à l



Que les électeurs lyonnais, toutes sensibilités idéologiques confondues, se rassurent, le "Ch'ti-Belge" que je suis ne remet nullement en question l'élection démocratique du nouveau maire EELV, même s'il regrette, une fois de plus, l'abstention massive qui relativise toujours, du local au national, Une Vérité des urnes.

Bien plus, cette sensibilité écologique, qui s'exprime de manières différentes sur tous les continents, mérite des opportunités d'expressions réelles en France pour évaluer la pertinence du passage du discours politique volontariste d'un parti d'opposition, qui revendique le monopole de la question, aux réalisations concrètes.

Moralité, tant à Lyon que dans d'autres villes françaises, nous pourrons dans cinq ans, voire plus, appréhender et, éventuellement, apprécier à juste titre, les dynamiques de changements, au-delà, bien sûr, des mots, des gadgets, et de l'éternelle inflation des taxes et des impôts généralisés.


La polémique se pose donc à un tout autre niveau ; en effet, ce jeune homme, à peine élu, doit faire face à la délicate gestion du passage du Tour de France cycliste professionnel dans un contexte sanitaire très épineux.

Certes, cette transhumance sportive est le fruit des demandes des équipes municipales précédentes à l'égard de l'organisateur ASO, mais il est un peu difficile de répudier en quelques semaines cette réalité afin de trouver un site plus accueillant.

Que cet élu se rassure, son accueil minimaliste, désinvolte et discourtois lui évitera d'être à nouveau interpellé dans les cinq ans à venir par l'organisateur, qui ne manque absolument pas de sollicitations en la matière, bien au contraire.


Il est bien évident que nous ne lui demandons pas de s'enthousiasmer pour le sport cyclisme professionnel, bien éloigné des promenades cyclistes bourgeoises qu'il apprécie de valoriser, avec ses collègues d'EELV, dans les quartiers chics et protégés de la ville, nous réclamons simplement de la courtoisie inhérente aux personnages publics, et, surtout, d'éviter les anathèmes vulgaires, méprisants et caricaturaux à l'encontre des acteurs, des organisateurs et des millions de "pratiquants-passionnés" de cette entité sportive internationale qu'est le Tour de France.


Qu'il ne s'inquiète surtout pas à la lecture de ce numéro, il ne trouvera jamais dans le blog d'articles naïfs ou militants sur la question du cyclisme-business et, d'ailleurs, même si cela fait rejaillir la mélancolie de nos rêves d'enfance enfouis et progressivement détruits, nous allons lui fournir une liste assez exhaustive de dossiers douloureux qui entourent l'épreuve, de manière à appréhender le débat sur un autre registre.

Alors :

- Oui, le dopage est une réalité avérée depuis les origines du Tour de France, du sport cycliste professionnel et, malheureusement, de tous les jeux sportifs professionnels sans aucune exception, même ceux de l'Antiquité idéologiquement idéalisée.

- Oui, ce dopage, dont les procédés évoluent avec les progrès de la science, tue des athlètes à court, moyen et long terme. - Oui, bon nombre de classements ont perdu beaucoup de crédibilité au regard des apports exogènes et des modifications biologiques effectuées sur ces jeunes gens. - Oui, les affaires Armstrong ont été un véritable séisme pour la pertinence de cette activité.

- Oui, des managers véreux continuent d'arpenter les rouages de la tribu et, pour certains, au plus près des coureurs.

- Oui, bon nombre des apparatchiks de l'U.C.I. sont et/ou ont été corrompus.

- Oui, des laboratoires scientifiques privés ou public profitent de la lutte institutionnelle -dopages/contrôles- pour utiliser ces cyclistes comme cobayes afin de tester des molécules destinées à des secteurs autres que les performances sportives.

- Oui, les coureurs cyclistes professionnels sont des panneaux publicitaires ambulants depuis les origines.

- Oui, des sponsors d'équipes, invitées chaque année par ASO, ont une faible crédibilité sur le plan de l'Éthique et des Droits de l'Homme.

- Oui, la caravane publicitaire est un barnum très excessif qui pollue, infantilise des populations et crée un désordre conséquent dans la gestion harmonieuse des circulations locales. - Oui, des Hommes se conduisent de manière détestable à l'encontre des hôtesses, quels que soient leurs sites d'expressions et leurs missions.

- Oui, les caméras distillent goulûment chaque année, notamment lors des arrivées aux sommets des cols, de nombreuses expressions de la stupidité humaine alcoolisée...


Vous voyez, cher Monsieur le Maire, je peux continuer et vous aider à entretenir la communication sur ce registre !


Alors que fait-on ? Nous nous mobilisons toutes et tous pour obtenir la suppression de cette détestable manifestation internationale ? Mais dans ce cas-là, c'est une véritable épuration sociétale généralisée qu'il va falloir envisager car il ne me vient guère spontanément à l'idée de spectacles populaires, sportifs ou non, idylliques et dénués du moindre défaut au regard de vos anathèmes de tribune ou de vos envolées militantes récurrentes.....Ou, autre orientation possible, nous essayons collectivement de continuer à améliorer cet existant plus que centenaire qui produit du lien et du liant entre les générations et des personnages emblématiques contre lesquels vous n'auriez jamais gagné la moindre élection ? Si le duel Anquetil-Poulidor sera encore visité dans des siècles, votre second tour municipal, dont j'ignore absolument le nom des concurrents, est déjà englouti dans les poubelles de l'Histoire.


Par ailleurs, qui êtes-vous, à peine élu, pour rejeter, avec un tel mépris, cette Histoire française qu'est le Tour de France ? Montrez nous déjà localement comment vous appréhendez cette difficile transition écologique, sans augmenter, par routine facile, taxes et impôts et en considérant l'ensemble des contraintes d'une population dans sa globalité de vie, et pas seulement par la focale de quelques concitoyens privilégiés,... tant mieux pour eux !


N'oubliez pas, non plus, que derrière votre détestable mépris, le Tour de France est aussi une Économie française globale qui nourrit un nombre conséquent d'acteurs tout au long de l'année et pas seulement les quelques centaines d'athlètes de très haut-niveau qui composent les pelotons professionnels au quotidien et produisent le spectacle stricto-sensu.


Pour finir, même si je doute que vos interfaces administratives vous fassent parvenir ce court texte, appréhendez aussi le fait que des adolescents sont fascinés depuis l'origine du Tour par ce spectacle cycliste populaire, et que cette extase momentanée, dont je suis une ancienne victime, je l'avoue, donne envie de pratiquer par la suite cette activité corporelle, source de bien-être, et parfaitement possible de porter à un très haut niveau d'exigence nationale, voire internationale, tout en conciliant agréablement de brillantes études supérieures et, surtout, le plus important à affirmer, sans avoir recours à la moindre substance hallucinogène !


Quand il ne restera plus, Monsieur le Maire de Lyon, que le Tour de France à éteindre, dans la quantité considérable de dossiers polluants, tant à Lyon que sur la Planète, je vous féliciterais en personne avec gratitude....Pour l'instant, je suis juste effaré par votre absence d'Éducation et votre vision caricaturale qui, malheureusement et comme trop souvent, n'apporte aucune solution si ce n'est du bruit et de la mousse ! Quant à votre passage dans l'Histoire vous disparaitrez bien loin des Merckx, Anquetil, Bobet, Hinault, Poulidor et tant d'autres...!


Les Verts d'EELV ont encore beaucoup de travail à effectuer pour sortir de leurs ornières caricaturales et conquérir tous les coeurs avec passion et raison....La Planète en danger mérite beaucoup mieux que ces gens-là !

























Featured Posts
Recent Posts
Archive
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Publique / / © 2016 Créé par  Super-Sub.fr