Monsieur Blanquer se moque des athlètes de très haut-niveau et, en même temps, des "profs de gym" !


Je me doutais bien que les légitimes et très respectables cris du cœur des athlètes de très haut-niveau des équipes françaises de sports collectifs-business, suite à la stupidité des propos d'un Ministre de "l'Ancien-Nouveau Monde" auraient, malheureusement aussi, des répercussions sur la tribu des "profs de gym".

Que de mesquineries et d'approximations pour se faire du "prof" en général et du "prof de jeux" en particulier.

Je vous rassure tout de suite, chers amis, je ne serais surtout pas le naïf défenseur militant de la corporation, bien au contraire, mais un peu de calme dans la basse-cour, quand même !


Après plus de quarante ans passés à arpenter quasiment tous les pôles d'observations et d'investissements du métier dans différentes fonctions, j'ai eu ma dose, non homéopathique, des profils constitutifs de la tribu .

J'ai côtoyé des obèses, des non-nageurs, des alcooliques, des névrosés, des "gros" fumeurs, des distributeurs de ballons, des analpha-très-bètes, des syndicalistes irresponsables, des supporters d'OM-PSG, des fainéants, des arrogants Docteurs en Sciences Inutiles, des éternels absents, des hypocondriaques, des pseudos intellectuels des jeux, des anarchistes, des gauchistes, des lepénistes, des besogneux des textes officiels, des animateurs de colonies de vacances, des socialistes de la rue de Solférino, des Agrégés prétentieux, des carriéristes, des dragueurs, des fayots, des poltrons, des démagogues, des pédophiles....etc...etc...et, parfois, dans le même Humain.

J'y ai aussi rencontré, c'est l'essentiel, des amis pour la Vie, des Éducateurs et des passionnés de ce dur labeur.


Ma tribu est comme toutes les tribus professionnelles : des Femmes et des Hommes extraordinaires au quotidien dans la conception et la réalisation concrète, toutes générations confondues,...et d'Autres... Comme chez les avocats, les bouchers, les journalistes, les médecins, les épidémiologistes de la Covid19😉...etc..etc..!

Le fond du problème n'est pas l'Homme, même si, et sa corporation mais le contenu de ce qui est demandé dans les programmes par l'Institution et, surtout, les conditions dans lesquelles s'exerce ce métier qui, in fine, ne permettent absolument pas d'espérer, en terme de réussite collective, la moindre utilité manifeste et crédible, à part des discours de façade et de la communication.


Dans une École de la République française qui devient, sauf très rares niches protégées, privées et/ou publiques, peu importe, une gigantesque garderie nationale collective où il est possible de dormir profondément jusqu'au baccalauréat inclus, l'EP(S) survit dans les marges, en essayant de les exploiter le moins mal possible.

Qu'espérer, en effet, mettre en oeuvre de brillant pour Soi, les Élèves et le Pays, à raison de 2h00 par semaine, coincées, entre deux autres matières, avec une classe de seconde mixte hétéroclite et hétérogène de 35 adolescents ? (2h, c'est l'horaire hebdomadaire pour tout le lycée).

Si vous enlevez les transports vers les installations, quand elles existent, les appels, la gestion des dispenses, les problèmes hormonaux, les humeurs diverses et variées fruits des dérèglements familiaux, les changements de tenue, même le plus expert et le plus investi des enseignants d'EP(S) ne peut que bricoler intelligemment... Alors, nous bricolons TOUS, et depuis très longtemps déjà, sans beaucoup, voire aucune, reconnaissance des pairs dans un système éducatif français où la place du Corps est quasi inexistante dans les représentations et dans les faits.


Alors, j'ai, moi aussi, bricolé et, en plus de quarante ans, je me suis contenté d'un regard, d'une attitude, d'un mot d'un élève, voire d'un collègue, qui m'ont juste remonté le moral pour la journée.

De la part des familles, des directions, des Autorités ministérielles... JAMAIS RIEN,...Un silence assourdissant : pas de vagues est le point nodal et, surtout, débrouillez vous dans les marges !

Mais j'aime profondément ma tribu parce que, les plus lucides et toutes celles et tous ceux que j'ai essayé de former sur le terrain et/ou dans les épreuves théoriques des concours me connaissent et savent très bien, malheureusement, que ce que je dis est une réalité vécue sur TOUT le territoire français.

TOUT est à repenser en la matière :

Les finalités, les objectifs et les contenus des programmes.

L'organisation du temps scolaire.

Le recrutement et la formation des enseignants.

Les épreuves des examens.

Mais cela ne sera envisageable que dans une refonte complète de l'École française.

Nous en sommes très loin ! La démocratisation de façade a été remplacée par la médiocratisation structurée et structurante.


Celles et ceux qui se trémoussent d'orgueil avec ce Réel sont, ou menteurs par égo démesuré, ou ont un intérêt de carrière professionnelle personnelle dans les rouages du système pour mentir.

Mais celles et ceux qui profitent des stupides propos du Ministre pour se faire du "prof de gym" à moindre coût, n'ont jamais mis les pieds, non plus, dans un gymnase le lundi matin à 8h45 avec les secondes turquoises !


Certes, quand Monsieur Blanquer croit nous faire plaisir avec sa tentative de récupération des lauriers des acteurs du très haut-niveau, c'est à la fois méprisant pour le sport de très haut-niveau, dont la quantité de travail est sans commune mesure avec les terrains de l'EP(S) mais c'est également dramatiquement stupide parce qu'il ne connait pas son terrain de responsabilités.


De grâce, chers amis, ne profitez pas de la bêtise d'un "Ministricule" de passage pour occulter l'envers du décor qui traverse, malheureusement, les insignifiantes alternances politiques.


Featured Posts
Recent Posts
Archive
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square