JO de Paris 2024 : les économies de tante Janine !


Que les contribuables français se rassurent : Paris 2024 n'a pas encore gagné ; néanmoins, nous ne sommes jamais à l'abri du pire en France en ces temps difficiles.


C'est pourquoi, je me permettrais, avec la plus grande modestie liée à mon rang et, surtout, au regard des puissants lobbys qui véhiculent ce projet et qui ne supportent guère la contradiction, de soumettre à Madame Anne Hidalgo quelques mesures économiques de bon sens.


En effet, l'actualité "chaude", à défaut de véhiculer des révélations insoupçonnées à celles et ceux qui suivent l'actualité sportive depuis de nombreuses années, nous rappelle que le concept de "sport propre" est au sport ce que le monstre du Loch Ness est à l'Ecosse : une Légende.

Ainsi, le CIO de Monsieur Thomas Bach, qui essaye de colmater les avaries du Titanic avec une pelle et un sceau, constate que l'analyse à postériori d'échantillons prélevés aux Jeux de Pékin (2008) a permis de détecter 31 nouveaux cas positifs dans six sports et douze pays ; sans doute, des erreurs de protocole qui mériteront aux puissantes cellules scientifiques en charge de ces groupes d'athlètes un licenciement pour faute professionnelle "lourde".

Le CIO est, par ailleurs, encore en attente des résultats londoniens (2012) mais nous pouvons déjà le rassurer : la pêche devrait être, là aussi, très abondante.

Quant aux Historiens des JO du XX°, qu'ils ne s'inquiètent pas ; il n'existe plus de trace biologique crédible pour le siècle concerné : laissons donc les classements insignifiants en l'état...de maladie très avancée pour certains(es) russes, ex-allemands(es) de l'Est, chinois(es), j'en passe et des meilleurs(es).


Dans ce contexte croustillant, je souhaite proposer à Madame Anne Hidalgo quelques économies de bon sens en supprimant, par exemple, les podiums, les médailles, les drapeaux, les hymnes et tout le business du barnum protocolaire des éventuels Jeux de Paris.

Certes, il faudrait d'abord trouver une "petite" musique consensuelle pour unir les générations olympiques à travers les âges et s'éviter encore une polémique inutile sur le choix du son et de l'orchestre afin de proclamer ensuite très solennellement à haute voix, à l'encontre du tiercé humain gagnant le texte suivant : "en l'état actuel de la recherche scientifique et des sommes qui lui sont allouées, nous ne pouvons être sûr du résultat du jour : l'analyse de tout ce que nous avons pu prélever aujourd'hui de votre corps nous permettra peut-être d'infirmer et/ou de confirmer le classement dans les prochaines années ; restez dorénavant à la disposition de la justice sportive pour tout autre forme de prélèvement corporel qui pourrait s'avérer utile à l'établissement de la hiérarchie définitive".


Certes, ma vieille tante Janine qualifierait ces économies de "bouts de chandelles" mais en ces temps difficiles, une socialiste affirmée comme vous ne peut que se réjouir d'une inversion de courbe, aussi modeste soit-elle, et, qui plus est, en matière de budget.


Au-delà des économies faites sur cette "petite sauterie internationale", nous serions, de ce fait, également épargnés par l'irrésistible classement des Nations à l'aune des médailles obtenues : comme si comparer le Luxembourg, la Belgique, le Honduras avec la Chine, le Brésil et/ou les Etats-Unis avait un quelconque sens : même à l'école primaire du milieu des années soixante, je me serais "fait engueuler" pour des comparaisons aussi farfelues.

Et puis, chère Madame Hidalgo, comme vous appartenez à une des sensibilités politiques françaises qui dénigre régulièrement, à tort et/ou à raison, les Nations sur l'hôtel du cosmopolitisme dans quasiment tous les domaines de la vie, ce serait une avancée considérable de supprimer l'exacerbation des passions nationales dans ce domaine aussi futile que le Sport.


En attendant l'éventuelle mauvaise nouvelle, ayons une pensée amicale pour les contribuables japonais qui découvrent, comme par hasard, que le projet du futur stade olympique pour les Jeux de 2020 (Tokyo) vient d'être abandonné en raison de son coût exorbitant et qu'un nouvel architecte vient d'être nommé pour réfléchir (il est plus que temps) à un concept au coût plus "raisonnable" ; là non plus, personne ne sait "chicha" va durer longtemps de nous prendre pour des imbéciles !












Featured Posts
Recent Posts
Archive
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Publique / / © 2016 Créé par  Super-Sub.fr