Moi, dopé ? Non, juste autorisé à prendre des substances interdites (AUT) !


Sacré Vladimir ! S'il n'existait pas, il faudrait nous l'inventer.

L' A.M.A. (Agence Mondiale Antidopage) vient naïvement de découvrir que l'esprit et les méthodes du KGB n'avaient pas disparu sous Poutine.

Il faut bien reconnaitre aussi qu' "On" l'avait bien "gonflé" avec cette histoire de dopage structurel et la menace d'exclusion de "sa" chère Russie des JO de Rio.

Heureusement le CIO, véritable Ponce-Pilate planétaire, avait récupéré le coup au dernier moment et n'avait pas suivi les recommandations de l'AMA dans un argumentaire alambiqué distinguant subtilement responsabilité individuelle et responsabilité collective.


Mais "mon ami Vladimir" n'a pas vraiment supporté d'être ainsi humilié à la face du monde face aux américains et britanniques guillerets ; qu'à cela ne tienne, "Vladi", pour les intimes, a remis quelques anciens camarades au boulot pour une petite action d'une banalité déconcertante à ce niveau d'expertise de l'espionnage : infiltrer les réseaux informatiques de l'AMA.

Qualifiés de hackers et cachés sous le nom de code de Fancy Bears (les Ours excentriques ; l'Ours étant le symbole de la Russie), les copains de Vladimir ont pénétré à l'intérieur du système d'administration et de gestion antidopage (ADAMS) de l'AMA.


Sous l'oeil amusé et attendri du CIO qui craignait que l'AMA ne vampirise l'ensemble du contrôle antidopage au détriment des fédérations internationales, nos espions qui venaient du froid diffusent avec gourmandise des noms et des noms de différents sportifs.

Qui plus est, dans un art consommé de la désinformation et du double jeu digne d'un excellent SAS, nos "Ours mal léchés" associent les dopés et les autorisés à prendre des substances interdites, ces fameuses AUT, subtilité quand même digne de Grand-Guignol....mais qui marche au royaume des autruches !


Et bien, "je vous l'donne Emile", la Grande-Bretagne, nouvel Eldorado de la pure réussite sportive occidentale, en prend un peu dans les dents sur ce dossier et parmi les dignes soldats de sa Majesté, Messieurs C. Froome et B. Wiggins sont aux premières loges : vous avez oublié ? Mais si, ces coureurs cyclistes qui grossissent et maigrissent à vue d'oeil en fonction des objectifs de la saison et de l'année et dont le régime fait, parait-il, fureur chez les mannequins de haut niveau !!


Bon, restons calmes en ce début d'automne, mais nous sommes quand même passés de l'ère où il fallait faire du sport pour avoir la santé à l'ère où il faut d'abord se soigner pour avoir la santé et ensuite faire du sport, qui plus est de "très haut niveau".

Plus sérieusement, et avant que Ventoline et/ou un de ses concurrents, ne sponsorisent le maillot jaune du Tour de France, n'oubliez quand même pas que tous ces grands malades qui se soignent pour faire du sport, selon l'angélisme de l'AMA, masquent en réalité avec ces produits "autorisés" un dopage structurel beaucoup plus conséquent qu'il soit sponsorisé par l'Etat et/ou par des initiatives privées mais..... chut, il parait que le prochain SAS sportif propose une intervention des commandos de sa Majesté pour infiltrer les Fancy Bears et nous offrir sur un plateau tous (tes) les russes qui se chargent à la Vodka : il ne manquerait plus qu'"Ils" nous disent ensuite qu'il faut être "bourré" pour être champion olympique.






Featured Posts
Recent Posts
Archive
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Publique / / © 2016 Créé par  Super-Sub.fr