Le Cheikh Al Thani peut offrir une villa avec piscine à Peter Sagan et à l'équipe nationale belg


Nous savions depuis très longtemps que l'UCI n'avait pas bradé son championnat du monde au Qatar (un pactole exceptionnel de 10 millions de francs suisse / 9,2 M€).

En Suisse, ces gens là ont des "frais de bouche", ne l'oubliez surtout pas.


Bilan de cette journée caniculaire qui a facilité, au moins, le travail des journalistes spécialisés au moment de l'écriture de leurs articles :


-1) Un seul coup de "bordure" organisé par l'équipe nationale belge, apprise dans les écoles flandriennes de cyclisme, à un endroit paumé dans le désert mais connu de tous les participants depuis la publication du tracé officiel : bravo à eux !

-2) L'équipe nationale belge, toujours elle, qui emmène à 45KM/H de moyenne pendant 177 km dans le désert et les rues tout aussi désertes de Doha la trentaine de rescapés de cette unique initiative.

-3) Peter Sagan qui jaillit à quelques centaines de mètres de la ligne pour gagner et sauver la course au regard de sa notoriété.


A part cela ? Rien...le désert et une parodie de cyclisme.

Certes, les championnats du monde ne sont pas très souvent l'occasion de "jolies parties de manivelles" au regard, entre autres, des enjeux de sponsors qui croisent difficilement l'organisation de l'épreuve par équipes nationales mais, quand même, il doit être possible de trouver des circuits sur cette planète qui offrent une pluralité de secteurs susceptibles de produire du mouvement et du suspense.

A part de l'argent frais dans les caisses de l'UCI, et c'est bien là le problème, cette organisation désertique n'amènera pas de nouveaux jeunes cyclistes au Qatar mais en revanche, cela risque de lasser les derniers passionnés déjà mis à mal par les affaires récurrentes de dopage structurel.


Alors merci au vainqueur qui portera brillamment la tunique irisée dans les terres de cyclisme et bravo aux "flahutes" ; ils mériteraient bien cette obole en provenance de Doha.

C'est d'ailleurs le "Roi Eddy", sacré farceur, qui pilotait la voiture du Cheikh et lui expliquait, sans doute, les modalités du financement.

Dans ce contexte, je soumettrais bien à Madame Hidalgo, "mère" de Paris, de vendre une candidature parisienne, via, bien sûr, les canaux officiels ; cela couterait beaucoup moins cher que les JO, offrirait un parcours plat tout aussi "chiant" mais permettrait, au moins, "aux bobos" en vélo de la capitale de voir ce que veut dire rouler en vélo sur les voies sur berges dorénavant fermées à la circulation.


-





Featured Posts
Recent Posts
Archive
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Publique / / © 2016 Créé par  Super-Sub.fr