Thomas BACH (CIO) : " On a gagné !...On a gagné !! "


L'issue de la session extraordinaire du CIO qui vient de voter à l'unanimité (77 votants) le principe de l'attribution simultanée des Jeux Olympiques pour 2024 et 2028 n'a vraiment rien de bien surprenant.

Reste maintenant à connaître l'ordre de passage des festivités mais tout ceci n'est plus que coquetterie, d'autant plus que les "Ricains", à qui "on ne la fait pas" en matière de business olympique, s'accorderaient parfaitement de 2028, arguant du fait que l'exposition de la ville dans la durée est meilleure pour la chute des dollars dans l'escarcelle.

Etant donné que Los Angeles est la seule ville à ne pas avoir été déficitaire dans l'Histoire de l'organisation des Jeux dits modernes, il vaudrait mieux être sensible à l'argument.


Confronté à un très légitime déficit de confiance, Thomas Bach et son orchestre valide dans ce choix unanime une habile stratégie pour se garantir une relative tranquillité jusqu'à 2028...après ? Basta cosi !

Chez ces gens là, véritable "bouddhiste de l'hypocrisie", le dicton du business reste : "profitons de l'instant présent."


Gabegie récurrente, dépassements monstrueux des budgets prévisionnels, perte de crédibilité des performances humaines, tous sports confondus, gangrénées par le dopage structurel et la corruption, il est quand même rassurant de constater que bon nombre de villes aient de plus en plus de mal à justifier auprès de leurs populations respectives ces dépenses insensées quand, par ailleurs, des besoins primaires pour l'amélioration des quotidiens de Vie ne sont malheureusement pas assumés. Le désastre financier, prévisible et maintes fois annoncé ici même, de Rio, qui fait suite à tous les autres, reste encore, pour l'instant, dans la mémoire vive et il suffit juste de se promener sur les sites olympiques brésiliens déjà en déshérence pour se gausser des discours sur l'utilisation ultérieure des infrastructures.


Dans ce contexte plus que calamiteux, la France poursuit en randonnée pédestre la course olympique commencée en pédalo : "pas de cela, chez nous, c’est promis, juré, croix de bois, croix de fer, si je mens, je vais en enfer !"

Il est vrai que depuis plus de quarante ans, nos dirigeants, toutes sensibilités politiques confondues, nous ont toujours démontré leur qualité et leur subtilité en matière de gestion des finances de la Nation. Mais, d'un autre côté, un Peuple qui croit un ancien Ministre de l'Economie (2014-2016), élu récemment Président de la République (2017) lorsqu'il affirme sa surprise face à l'état réel du déficit public dénoncé par la Cour des Comptes, n'est vraiment à l'abri de rien.....pas même d'une heureuse nouvelle !


Dreamer, you know you are a dreamer Well can you put your hands in your head, oh no ! I said dreamer, you're nothing but a dreamer Well can you put your hands in your head, oh no !



Featured Posts
Recent Posts
Archive
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Publique / / © 2016 Créé par  Super-Sub.fr