"...Deschamps Président !! Deschamps Président... !!


Maintenant que les lampions et les drapeaux tricolores sont rangés dans les greniers jusqu'aux prochaines festivités, il va sans doute être possible d'exprimer des opinions sur la victoire des salariés français du football-business international lors du dernier festival organisé par la FIFA en Russie.

Dans cet intervalle estival bien agréable, exceptées des louanges, tout propos un tant soit peu critique était passible d'une déchéance de la nationalité si le blagueur de Tulle avait juste eu un peu plus de C......., comme l'aurait, sans doute, souhaité "Dame Valoche", ex Reine de France.


J'espère qu'en ces temps de rentrée scolaire où la tradition consiste à oublier le passé pour repartir sur de bonnes bases, il sera dorénavant possible de ne pas se sentir "champion du Monde" sans être définitivement radié d'Internet ! Rassurez-vous, ma "semi-belgitude" biologique me laisse des ouvertures du côté de la Flandre où "nous" avons quand même terrassé les Rois de la Samba avant de "nous" vautrer lamentablement dans une orgie de prétentions offensives inadaptées à la situation.


En effet, n'ayant jamais ressenti la moindre ferveur nationaliste spécifique à l'égard d'une équipe de football-business, j'ai vécu, depuis plus d'une cinquante d'années, le plaisir de ce spectacle original comme un véritable apatride, exclusivement secoué par de pures émotions forgées au gré des confrontations des "entreprises-clubs" et/ou des "équipes nationales", indépendamment des lieux, des victoires ou des échecs : Saint-Etienne, Lens, Marseille, Anderlecht, Kiev, Liverpool, Amsterdam, Leeds, Madrid, Milan, Belgique, Pays-Bas, France, Argentine...etc...etc...que de beaux voyages aux émotions à jamais gravées dans la mémoire !


(* Vidéo - Bollaert : RC Lens/Lazio Rome - 02 Novembre 1977, 1/16° de finale de la Coupe de l'UEFA - Tribune Trannin,.. j'y étais !! )


Dans ce contexte, j'ai traversé la campagne de Russie avec un certain désappointement vu le peu de rencontres palpitantes exposées.

Quant à la conception du jeu prônée par Monsieur Didier Deschamps pour obtenir le Graal, elle ne correspond en rien à ma sensibilité personnelle, voire, je pense, elle contribuerait à vider les stades des clubs, si elle devenait la ligne éditoriale hebdomadaire un peu partout sur le village planétaire.


En revanche, sans peut-être s'en rendre compte, les foules en délire, se sont mises à saluer une victoire, dont il n'est pas sûr qu'elles accepteraient aisément au quotidien les préceptes et les fondements sous-jacents. En effet, ce n'est pas qu'une victoire "technico-tactique", ce n'est pas qu'une victoire de quelques talents assurément bien partagés par bon nombre d'adversaires rencontrés à ce niveau de confrontation internationale, c'est, d'abord et avant tout, la victoire d'un état d'Esprit remarquable basé sur :


- L'autorité d'un Chef.

- L'acceptation de la mise sous tutelle des égos au service de l'intérêt du groupe.

- La transcendance des individus et le dépassement de fonction permanent au service exclusif du collectif.

- Le renoncement à la moindre prérogative liée au passé mais uniquement obtenue par le réel, l'ici et le maintenant.

- La mise en valeur de ceux qui ne sont pas spontanément sous la lumière des projecteurs mais condamnés à rester assis dans l'ombre.

- La capacité à être opérationnel dans l'instant sans humeur, ni émotion.

- La nécessité de conserver intra-muros ce qui est du domaine de l'intérêt du collectif.....!


Puisse une certaine classe politique française, qui a tenté de s'accaparer les fruits des joutes de la balle ronde, retenir la clef des succès dans ce qui est, sans doute, l'un des business les plus rudes et inhumains de ce XXI° !


"...Deschamps Président !! Deschamps Président...!!




















Featured Posts
Recent Posts
Archive
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Publique / / © 2016 Créé par  Super-Sub.fr