Palmié-Imbernon sur Nostalgie TV : « Avec nous, c’est le Gallois qui serait sorti sans les dents...m

Depuis dimanche soir, toute la France des rugbymen de canapé se défoule, à distance, bien sûr, sur ce gringalet de Vahamachinchose.

Si la peine de mort n’avait pas été abolie, pas sûr que vox populi n’aurait pas demandé sa tête !


Mettons immédiatement la tête dans le ruck : "le geste est dangereux, répréhensible et justement sanctionné...point à la ligne."


En revanche, il ne faut vraiment jamais avoir gambadé sur l’herbe grasse ou seulement arpenté la main courante d’un stade de la 4ème série au Top14 pour croire que la gestuelle des « gros » est faite de délicatesse, de maîtrise et de sens de l’Autre.

N’oubliez jamais que le business des valeurs du rugby est un ensemble vide de sens mais rempli de dollars.

Si une caméra embarquée avait suivi la salle des machines de la bande à Fouroux, le film serait sans doute interdit par le CSA et la gauche morale médiatique.

Alors, s'il vous plait, point de qualificatif obscène et largement hors-jeu, à l'encontre de ce seconde ligne que l'Afrique du Sud serait prête à accueillir à bras ouverts dans son pack de sauvages bodybuildés.


Quel aurait été le score final à XV contre XV ??....

Il est sûr que cette équipe de France là n’était pas plus médiocre que son adversaire gallois du jour.

Il ne fallait d’ailleurs pas avoir vu jouer les Blacks pour trouver un quelconque talent technico-tactique collectif de niveau international sur cette pâture japonaise.


Dans ces conditions, si ce grand maladroit de Vahamachinchose va malheureusement voir la planète rugby lui tomber sur le dos pour les dernières années de sa carrière rugbystique, il ne faudrait pas que nos apparatchiks de salons profitent de cette absence momentanée d'émotions contrôlées, pour oublier dans quel état ils ont mis le rugby français depuis la finale improbable des sales gosses de Marc Lièvremont contre les Blacks en 2011 !


L’inconsistance structurelle du rugby français, artificiellement dopé au business du Top14, ne peut pas se cacher derrière le geste déplacé d’un brave soldat du feu qui aurait eu une statue, s’il avait pu se contenter d’harponner les couilles du gallois dans la pénombre d’un maul pénétrant jusqu’à l'essai victorieux.


D’ici le prochain festin français, faites donc tous, bande d'hypocrites en pardessus, un voyage initiatique en Nouvelle-Zélande pour appréhender ce jeu de la maternelle à l’équipe nationale et laisser ce malheureux guerrier vivre son calvaire dans la dignité !


















Featured Posts
Recent Posts
Archive
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Publique / / © 2016 Créé par  Super-Sub.fr