Nages en eaux troubles


Photo : copyright AFP/Christophe Simon

Quelle émotion ! Le nouveau logo Paris 2024 est enfin identifié :

"Très impactant par son potentiel d'appropriation", selon le communiqué officiel de Paris 2024


Au-delà des ces mots abscons du jargon des communicants du genre et, sans attendre les "grandes" manoeuvres politiciennes internationales qui vont rythmer le temps jusqu'au vote définitif, il conviendrait, peut-être, d'entamer la dépollution des sites d'eau franciliens pour éviter des surprises budgétaires de dernière minute.


Comparaison n'est certes pas raison mais, à quelques mois de l'ouverture de Jeux du cirque organisés en 2016 à Rio (Brésil), la situation aquatique est pour le moins dramatique : le dernier rapport montrait que les eaux, théâtre des épreuves olympiques, étaient contaminées par des matières fécales humaines.

Rio admet, d'ailleurs, qu'il sera impossible de nettoyer la baie avant l'événement.


Pour l'instant, des motos-crottes récupèrent les déchets flottants car aucune réforme du système d'assainissement n'est prévue et la ville continue, bien sûr, d'alimenter la poubelle.

En effet, le coût des Jeux ayant, ici comme ailleurs, déjà augmenté dans un pays en crise et confronté à des scandales politico-financiers majeurs.


Mais que la France des contribuables se rassure : la main sur le coeur, Paris 2024 ne creusera pas les budgets ni pour l'eau ni pour tout le reste du barnum. Si, dans ce pays, nos "élites" politiques et sportives qui nous gouvernent ne savaient pas bien compter, depuis plus de 40 ans, les francs puis les euros, cela se saurait quand même : à court terme, équipons déjà les anciennes motos-crottes inaugurées, en son temps, par Jacques Chirac de quelques flotteurs......sait-on jamais !!



Featured Posts
Recent Posts
Archive
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Publique / / © 2016 Créé par  Super-Sub.fr