Eder (Portugal-LOSC) n'est pas socialiste !


Cette fois, c'est vraiment bien fini ; nous allons enfin pouvoir nous passionner pour un vrai sport professionnel sale qui, lui au moins, s'assume : le cyclisme et le Tour de France.


Hier soir, sur cette pelouse du stade de France, toujours aussi mal engazonnée d'ailleurs, 23 professionnels portugais ont vaincu (1-0 AP) 23 professionnels français dans une partie de balle aux pieds, sans que l'on puisse dire que le travail produit ait enthousiasmé les foules ; même le journal L'Equipe, pourtant beaucoup plus complaisant depuis le syndrome Jacquet, titrait ce matin : "...au terme d'une triste finale..." ; c'est tout dire.


Mais je vais en rester là car en ces moments de kermesse, soit vous êtes "supporter" aveugle et borné, soit vous êtes "un mauvais français". Comme je n'ai déjà que 50% de sang autochtone qui coule dans mes veines, je ne voudrais quand même pas qu'il soit frelaté ; il ne manquerait plus que dans ces temps perturbés, "on" veuille me déchoir de ma nationalité parce que je ne beugle pas "Allez les bleus" et que je ne me sens nullement représenté ni en Bien ni en Mal par les résultats de ces 23 professionnels, salariés millionnaires d'entreprises multinationales, aussi sympathiques puissent-ils éventuellement être.


Nous attendrons donc le début des agapes de Rio, quand les zozos, drapés de bleu, blanc, rouge loin des sentiers de la Guerre où c'est plus périlleux à porter, se passionneront pour d'autres jeux, pour analyser paisiblement la piètre réalité des rencontres de ce tournoi européen de balle aux pieds.


En revanche, je n'attendrais pas le début des Jeux pour proposer une "révolution" européenne ; en effet, tous les acteurs lénifiants de la pensée unique du système médiatico-politique, nous avaient "vendu", que la victoire finale de la France aurait un impact considérable sur le tourisme, le chômage, la croissance, l'Humeur du pays et, pour les fidèles Hollandais, s'il en reste dans la salle, une remontée spectaculaire de leur champion en vue de 2017.


Et bien "patatras, pas de chance Fernand !" : par la faute de ce fameux Monsieur Eder qui n'enthousiasmait pourtant personne lors de sa sélection, c'est le Portugal qui va pouvoir frimer sur l'autel du renouveau et profiter des retombées de ce triomphe ; puisse le virus grec de 2004 ne pas le contaminer !

Qui plus est, ce jeune homme est salarié du Lille Olympique Sporting Club (L.O.S.C.) ; j'espère que La Martine, qui a déjà pris suffisamment de "valises" ces derniers temps dans le Nord-Pas-de-Calais (pardon, les Hauts-de-France) va demander à Monsieur Seydoux de lui préparer la traditionnelle valise en carton portugaise.


Néanmoins, à tort et/ou à raison, les restes de ma vieille éducation chrétienne m'imposent de me réjouir du succès des autres ; alors, j'attends avec beaucoup d'impatience que ce Portugal revivifié par la grâce de la balle aux pieds, prenne ainsi la tête d'une autre Europe.

D'ailleurs, vu l'état dans lequel l'insupportable couple Franco-Allemand nous l'a mise (chômage de masse, exacerbation des nationalismes, dumping social, moins disant culturel, islamisation rampante, replis identitaires, frontières laxistes, castes de fonctionnaires non élus qui décident pour les Peuples, j'en passe et des meilleures), j'exige sur le champ le divorce de ce couple qui n'a que trop duré et la nomination immédiate du couple Croato-Portugais.

Le froid réalisme lusitanien qui gagne "moche" mais profite des retombées économiques annoncées, associé à la lumineuse virtuosité des inutiles arabesques croates, au service d'une Europe où l'Humain et non la finance sera au coeur du dispositif !


Enfin , "moi j' dis ça, c'est pour aider, car en politique j'suis supporter, j'y connais rien mais j'ai le droit de parler, de faire taire les autres et de crier drapé dans mes couleurs !"


That's all folks !







Featured Posts
Recent Posts
Archive
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Publique / / © 2016 Créé par  Super-Sub.fr