L'hypocrisie olympique.


A 16 jours de l'ouverture des Jeux olympiques de Rio (5-21 Août), le verdict définitif concernant l'éventuelle exclusion de la Russie n'est pas encore prononcé.

Au lendemain de la publication du rapport McLaren, démontrant que 643 échantillons positifs (concernant 20 fédérations olympiques) ont été transformés en négatifs par le Ministère des sports russe entre 2012 et 2015, le CIO se tortille et étudie toutes les options légales partagées entre exclusion collective et droit à la justice individuelle des "sportifs".


Mais au-delà des arguties juridiques pour s'éviter des frais de procédures considérables, quel naïf et/ou plutôt profiteur du système olympique actuel peut imaginer qu'en matière de dopage d'Etat, qui plus est dans la Russie de Vladimir Poutine, des initiatives individuelles romantiques puissent exister ?

Derrière ce énième épisode de dopage structurel, combien d'autruches vont continuer à sévir dans les sphères du monde "politico-sportif" ? Sauf à n'avoir aucune culture historique et/ou à revenir à l'instant de Mars ou de Saturne, toutes les subtilités du dopage structurel d'Etat de l'ex-URSS et de ses satellites ou "pays frères" ont été largement mises sur le devant de la scène.

Les sévices corporels les plus monstrueux qui ont été infligés aux athlètes féminines de l'ex-RDA ont fait l'objet de procès dont les conclusions ont largement été publiées et pourtant !!


Pire, la tribu des autruches se persuade qu'en traitant le dossier russe, le chemin sera dégagé pour une quinzaine idyllique : peut-être, imaginez-vous que les athlètes chinois sont laissés seuls sans aucun encadrement politique organisé et se contentent de doses de riz et de légumes pour être performants ? Réveillez-vous donc avant de consommer brésilien !


Aucun athlète, d'aucune nation et dans aucune discipline qui prétend à une breloque et aux dollars qui l'accompagnent, n'est et ne sera "propre" pour reprendre la terminologie usuelle du genre.

Il sera, peut-être ou pas, contrôlé positif ; là est toute la différence.

La course est perdue depuis très longtemps déjà entre une Institution (CIO) qui, par intérêt mercantile, essaye d'entretenir l'illusion et les athlètes, entraineurs, cellules d'encadrement, et divers conseillers qui se donnent des moyens inédits à coup de recherches biologiques et d'innovations.

Comme l'écrit, Yves Vargas (Sport et philosophie, Paris, Le temps des cerises, 1997), cité par Albert Jacquard (Halte aux Jeux !, Paris, Stock, 2004) ces instances dirigeantes sont comme des ingénieurs qui installeraient un feu tricolore au milieu du désert pour le seul plaisir de punir une caravane passant au rouge.


Alors, mes chères autruches qui voulaient organiser, et à quel prix, des Jeux à Paris en 2024, préparer une fois pour toute le Peuple dans sa richesse et sa diversité.

Dites lui enfin qu'il regardera, s'il le souhaite, un spectacle de performances corporelles transformées et pourquoi pas, d'ailleurs ! Qui s'offusque aujourd'hui de l'état de santé des artistes de la scène pop-rock ? Mais cessons alors définitivement d'associer à ces prestations physiques frelatées l'éternelle litanie lénifiante des valeurs du sport et de l'olympisme.

Toutes celles et tous ceux qui exultent face aux pratiques corporelles proposées doivent définitivement accepter qu'elles ne sont pas le fruit du sans-gluten et de l'eau minérale.

Cette Vérité évitera également de dépenser des sommes pharaoniques dans la vaine lutte antidopage pour ne finalement attraper que des erreurs de protocoles médicaux et/ou, éventuellement, des plus "gros poissons" mais, dans ce dernier cas, il faut absolument qu'il y ait des règlements de comptes dans les arcanes des services secrets comme dans le dernier dossier soviétique.


Cet espèce d'entre-deux dans lequel nous baignons depuis trop longtemps est une hypocrisie planétaire de plus, et peut-être pas la pire, j'en conviens, en ces temps difficiles, mais malheureusement, j'ai bien peur que les profiteurs de cette hypocrisie soient encore tellement nombreux et tellement grassement payés sur le dos du baudet olympique que c'est ce post qui va brûler longtemps dans le désert.




Featured Posts
Recent Posts
Archive
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Publique / / © 2016 Créé par  Super-Sub.fr