Football-business : au bal des "faux culs", Jean Mimi est le Roi du parquet.


Dans le microcosme du football business "français" et international, chaque jour qui passe nous offre un nouveau thème de "franche rigolade".

Le dernier en date nous vient de l'impayable Jean Mimi...non pas Monsieur Jean-Michel Larqué, joueur professionnel puis consultant de talent...l'autre, le chef historique du "gang des lyonnais".

Porte-drapeau des anti Qatar FC délocalisé à Paris, Jean Mimi n'a de cesse de dénoncer le pouvoir financier, pour l'instant sans limite, des vendeurs de gaz : "...ce n'est pas juste...cela fausse le championnat...et moi, Je ne peux pas ...et moi, Je ne peux plus...et gnangnan...et gnangnan !!..."


Exact, mon cher Jean Mimi ; nous savions tous, depuis le début de cette histoire, que le Qatar investissait sans aucune limite dans le business du football. Rien de bien neuf au Royaume de ce Dieu là mais il fallait dire Non au tout début du processus.

En effet, avec la complicité des classes politiques françaises, toutes sensibilités confondues, qui se succèdent depuis de nombreuses années, c'est plus la Tour Eiffel que le Parc des Princes que venaient chercher ces gens-là, pour s'offrir une image de respectabilité, envisager l'après-gaz, s'affirmer face à d'autres expressions planétaires de l'Islam et soutenir, bien sûr, les expressions terroristes de cet engagement spécifique.


Alors, mon cher Jean Mimi, je suis bien d'accord avec toi pour estimer que cette expansion, sans foi ni loi, est vraiment détestable mais ton combat serait crédible, et je serais le premier à te soutenir, si tu ne restais pas à l'échelle dérisoire de la balle aux pieds qui n'est que l'écume de l'arnaque planétaire : Neymar, oui.....mais changeons de focale pour mieux comprendre.


Qui plus est, j'ai d'autant moins envie de te soutenir que tu es vraiment trop drôle dans la gestion de cette affaire.

Sans doute effrayé par les conséquences que pourrait avoir ton acharnement sur un pays qui s'offre, "les doigts dans le nez et l'argent dans les poches des autres", une organisation de Coupe du Monde, tu as immédiatement pris ta plus belle plume pour t'excuser humblement auprès du chef d'atelier parisien.

Mais, comble de la pitrerie dans le genre, tu t'agenouilles et tu réclames ton obole avec beaucoup d'hypocrisie, je cite : "...de la même manière, nous aurions pu imaginer qu'une partie des grands sponsors qatari puisse aussi aider les clubs français dans leur course à la croissance de revenus qui est la seule susceptible de pouvoir équilibrer ou réguler le championnat..." !!


Allez Jean Mimi arrête ce business insupportable et vient jouer avec moi dans une cour de récréation, où gagner et/ou perdre n'a strictement aucune importance ; c'est là que des vraies valeurs s'expriment !













Featured Posts
Recent Posts
Archive
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Publique / / © 2016 Créé par  Super-Sub.fr