Actions en justice contre World-Rugby, la RFU et la WRU : " Allez les Petits ! "



Nous ne pouvons que nous "réjouir" et soutenir, bien sûr, la démarche d'un groupe de plus de cent joueurs de rugby-business, essentiellement gallois et anglais pour l'instant, qui dénonce la mauvaise gestion de leurs commotions durant leur carrière et intente, de ce fait, une action en justice contre World rugby, la RFU et la WRU.

Même si, observateur régulier depuis tant d'années de la Planète sportive, nous ne sommes absolument pas surpris, bien au contraire, par l'ensemble des témoignages bouleversants dont la presse fait écho depuis de longues semaines. Combien de vies personnelles et familiales n'ont-elles pas été massacrées sur l'autel du spectacle, sans foi ni beaucoup de lois, et de ses enjeux financiers ?


Ce n'est qu'une énième illustration des dérives du sport-business professionnel qui se dissipera, comme toujours, me direz-vous, dans l'euphorie et l'exaltation des émotions produites par les compétitions présentes et à venir.

Effectivement, c'est la sinistre loi du genre depuis de très nombreuses années et c'est la raison pour laquelle il est essentiel, pour, entre autres, mon ancienne tribu des Éducateurs des Corps, de parler régulièrement, et à très haute voix, afin d'interpeller de manière récurrente TOUS les apparatchiks et les actionnaires majoritaires des scènes sportives qui ne voient que la rentabilité, les dividendes et/ou le business personnel.


La bête est robuste et c'est un choix de Vie personnelle que d'exploiter ses talents corporels pour en tirer des mensualités éructent déjà les autruches complices.

Certes, froid réalisme, mais à l'heure où des réflexions, plus ou moins pertinentes, commencent à se cumuler pour sensibiliser aux dégâts irréparables causés par l'exploitation sans limite et recul des richesses de la Planète, urgence serait également d'interpeller les exploitations des capitaux corporels humains mis en scène dans les spectacles sportifs.


Une véritable réflexion sur l'Écologie des corps en mouvement dans les Jeux du cirque mériterait l'organisation d'un Grenelle du sport-business, toutes pratiques corporelles confondues.

Puisse la crise de la Covid19, qui ne va pas manquer de créer un débat pragmatique sur les dérives exponentielles de la bulle financière du spectacle vivant sportif, laisser une place privilégiée aux enjeux de Santé mise en insécurité constante dans les arènes du show.


OUI à la Liberté d'engager son Humanité, en pleine connaissance de causes, dans la quête de rémunérations sur les scènes sportives... Définitivement NON aux ravages décalés dans le temps des conséquences de ce choix initial.


Que les sportifs ne soient jamais les silicosés du XXI° !

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square